Séance Grossesse sur les ponts de Lyon

Une balade sur les quais de Lyon

Cette fois-ci, je vous emmène en balade avec C. et B. qui ont fait appel à moi pour une séance grossesse lifestyle à Lyon.

Malgré la météo automnale, nous avons pu avoir de superbes couleurs et un ciel gris qui habillait bien notre séance !

Leur joli chemin de vie

Ils se sont rencontrés au ski via un ami commun en 2010. B. vivait sur Lyon et C. sur Paris.
Au bout de 8 mois, C. a décidé de rejoindre son amoureux à Lyon.
En 2011, B. l’a demandée en mariage au bord de la petite Venise à Colmar.
Un an plus tard, les voilà mariés. B. étant né dans la vallée du Rhône et C. à Macon, ils avaient choisi Vonnas qui se trouve entre les deux !
C’est après le mariage qu’ils ont commencé à parler bébé naturellement.
Une année s’est écoulée, sans l’espoir d’un petit bébé. Ils ont donc décidé d’aller chercher de l’aide auprès des médecins.

Le parcours du combattant

Première étape avec la gynécologue, premiers tests réalisés chez l’un et l’autre. En France, tout est très réglementé. Les processus sont assez stricts, il faut d’abord faire des inséminations.
Comme il ne se passait toujours rien au bout de 8 mois, la gynécologue les a orientés vers un service spécialisé.
Deuxième phase : les FIV. La première stimulation ne fonctionne pas. La deuxième en janvier fonctionne et donne lieu à la première FIV.
Résultats : une grossesse biochimique, pour laquelle C. a dû se renseigner seule car personne ne lui avait expliqué.
S’ensuivent alors trois nouveaux essais, tous infructueux.
On leur conseille alors de se renseigner pour un don d’ovocytes auprès de l’hôpital Mère-enfant à Lyon ou bien de se renseigner à l’étranger.
Toutes ces épreuves, qu’ils ont affrontées à deux : les médecins, les procédures médicales, les échecs…, les ont pourtant soudés. Il y a des hauts il y a des bas, mais ils ont eu la chance d’être restés unis, et ça les a renforcé tous les deux dans leur couple et dans ce projet.
En novembre, les voilà donc à Barcelone pour une demande de don. En même temps, ils demandent un rendez-vous en France qu’ils n’auront que bien plus tard.
En France, ils ont dû passer des entretiens médicaux et psychologiques avant d’être acceptés sur le listing de dons.
La durée pour avoir un don est de deux ans si le donneur est une personne de son entourage et un an si l’on trouve un donneur.
C. et B. décident de jouer leur dernière carte : la dernière FIV.
Une tentative à traitement plus lourd, dernier essai avant le don.

L’heureuse nouvelle

Deux semaines après, c’est Benoît qui a voulu recevoir la nouvelle par téléphone car C. ne pouvait plus accepter une nouvelle déception et il ne voulait plus la ramasser à la petite cuillère comme lors des annonces des précédents essais. Ils déjeunent ensemble, c’est à ce moment là qu’il lui a annoncé cette grande nouvelle. Il a pleuré, et C. était euphorique, elle lui dit: «  j’ai assez pleuré pendant 5 ans, ce n’est pas pour verser une larme aujourd’hui ! ».
La peur d’une grossesse difficile s’est ensuite invitée jusqu’à l’écho du 5ème mois. Quand auparavant, ils s’attendaient à une mauvaise nouvelle, cette fois-ci, le bonheur était bel et bien là !
Et Adrien est né le 10 janvier à 9h44 du matin.
Nous leur souhaitons tout le bonheur qu’ils méritent, je vous invite à les retrouver dans un prochain reportage pour accueillir Adrien !

En attendant, voici quelques images de leur séance grossesse lifestyle à Lyon.

Pour voir d’autres reportages, je vous invite à cliquer sur les liens suivants :

 

photographe, grossesse, lyon

photographe, grossesse, lyon, reportage

reportage, photo, ponts, lyon

photographe lifestyle, grossesse, lyon

photographe, grossesse, lyon, ponts

photographe, maternité, lyon

photographe, lyon, grossesse

reportage, lifestyle, famille, lyon

photographe, grossesse, lyon, lifestyle

photographe, grossesse, lyon

grossesse, reportage

lifestyle, lyon

reportage, grossesse